vendredi 7 décembre 2007

Mon État d'Urgence

Vendredi, 23 novembre, 15h18

Je me réveille à peine. La nuit dernière j'étais assise sur le bord du feu, à la place Émilie-Gamelin, jusqu'aux p'tites heures du matin à refaire le monde avec du monde défait, ceux qui squattent, qui errent, qui souffrent, qui espèrent. Je suis à fleur de peau. Les histoires et les rires tombaient du ciel, fragiles comme la neige incertaine, entre deux puffs de cigarettes indiennes.

Hier j'ai reconnu Elisabeth, une innuite. J'lui dit:" Hey, i remember you, you came and sang at the open mic session last year." Elle me répond:" What? You really remember me!" Bouleversée, elle s'est mise à chanter dans sa langue en pleurant...

C'est ça mon État d'Urgence.

1 commentaire:

CJM a dit...

Hier, j'ai croisé une femme dans la rue,
j'l'avais jamais vue.
Elle m'a déclaré : "Il fait beau" !
Et le soleil a semblé encore plus haut.
On s'était jamais vues,
mais on s'est reconnues.


Dans ta liste "chanteurs", je n'ai pas vu "Grand Corps Malade" slameur de la banlieue nord de Paris...
Je comprends aussi que tu ne peux pas tous les nommer ; mais, si tu ne le connais pas, écoute le en URGENCE !

Au plaisir